Connaissez-vous le petit dernier parmi les diagnostics immobiliers obligatoires ?

L’état d’amiante est un document mentionnant la présence ou non de matériaux ou produits contenant de l’amiante dans un logement.
Depuis juillet 2019, tous les propriétaires voulant vendre un bien immobilier comme une maison, un appartement ou encore un immeuble dont la construction date d’avant le 1er juillet 1997 doivent obligatoirement faire un diagnostic afin de révéler la possible présence d’amiante.
Avant 1997, l’amiante était très utilisé dans la construction immobilière car il disposait de propriétés thermiques et phoniques intéressante tout en ayant une bonne résistance au feu. Mais cette matière possède aussi des effets secondaires…
En effet, l’amiante est un matériau cancérogène dont la dangerosité est aujourd’hui démontrée et avérée.

Ce diagnostic immobilier apporte donc une information claire et précise aux professionnels qui vont réaliser des travaux sur le bâtiment. Ils pourront prendre les précautions nécessaires.
On parle alors d’un RAAT (Repérage Amiante Avant Travaux), dont le coût varie entre 200 € à près de 2 000 € selon de la superficie du bien ainsi que de l’étendue des travaux envisagés.
Sont donc concernés tous les types de travaux de nature à propager de la poussière et donc des particules fines d’amiante. Par exemple : abattre une cloison, poncer des murs ou faire des saignées, refaire un faux plafond, refaire une isolation thermique…

A savoir : sachez que si le propriétaire ne réalise pas le diagnostic amiante, il s’expose à une double amende administrative ET pénale !
C’est donc une avancée certaine pour réaliser un achat immobilier en étant bien informé !

Par Empruntours.

Partager :
Rappelez moi
+
Rappelez moi!