Le prêt à Taux Zéro 2020 est reconduit dans le neuf et l’ancien avec (de gros) travaux.

Dans un contexte de taux de crédit immobilier attractif, une aide supplémentaire dans le neuf est la reconduite du prêt à taux zéro sur toutes les zones à l’identique par rapport à 2019.

Alors que le prêt à taux zéro était sur la sellette à la fin de l’année dernière, en tout cas dans les zones C (les zones moins denses, souvent rurales) le prêt à taux zéro est maintenu. Petites communes comprises !

C’est donc une bonne nouvelle si vous souhaitez faire construire cette année votre résidence principale, ou acheter une maison à rénover.

Cette mesure a été votée par les parlementaires contre l’avis du gouvernement, elle figure dans la loi de finances pour 2020 promulguée le 28 décembre 2019.

Pour rappel, le principe du crédit à taux zéro reste inchangé.

Le ménage rembourse, durant au maximum vingt-cinq ans, seulement le capital emprunté lors de son prêt immobilier, les intérêts qui rémunèrent la banque étant pris en charge par l’Etat.

Sont concernés les logements neufs et les logements anciens avec une part travaux importante, minimum 25% du montant global (c’est-à-dire la maison, les travaux et les frais d’actes), ce qui correspond environ à un tiers du prix de la maison seule.

Dans la mesure où les taux d’intérêts sont bas, l’économie à la clé peut sembler faible, mais elle représente tout de même quelques milliers d’euros pour un emprunt immobilier de 200 000 euros.

Et puis bien souvent, les ménages concernés travaillent tous les 2. Le PTZ est souvent le seul avantage auquel ils peuvent prétendre à ce moment là de leur vie.

PTZ sous condition de ressources

Le PTZ est destiné aux foyers avec des revenus dans la moyenne qui n’ont pas acheté leur résidence principale depuis les 2 dernières années.

Et pour y accéder, les revenus ne doivent pas dépasser certains plafonds, variables en fonction de la localisation du bien immobilier.

A Tours, ses environs et à Amboise, une famille avec deux enfants devra ainsi gagner au maximum 60 000 euros en zones B1.

Et dans les autres communes du 37, 54 000 euros en zone B2 et 48 000 euros en zone C (est pris en compte le revenu fiscal de référence du foyer).

En fonction des revenus du ménage, ses modalités de différé varient : on va rembourser soit de manière linéaire et constante, soit plutôt à la fin le prêt à taux zéro.

Il devra être complété d’un emprunt immobilier classique afin de pouvoir financer le reste de l’acquisition. On ne peut pas, par exemple, n’utiliser que le prêt à taux zéro tout seul.

Le montant prêté à taux zéro varie selon les lieux. Pour les ménages souhaitant investir dans les zones B1 (Tours et son agglomération le plus souvent + Amboise), le crédit pourra représenter jusqu’à 40 % du coût total de l’opération. En zones B2 et C en revanche, seuls 20 % peuvent ainsi être pris en charge.

Comment savoir si votre projet est éligible au dispositif ? Combien pourriez-vous obtenir ?

Nos équipes sont présentes pour affiner votre projet, et en attendant, un simulateur de taux immobilier est disponible sur le site de l’Agence nationale pour l’information sur le logement.

Partager :
Rappelez moi
+
Rappelez moi!